revue PERCEPTIONS - No. 01 - LE SENS

site en

construction

Table à thé

Judith Maltais, Stéfanie Auger-Roy et Melissa Muggeo

Judith Maltais a toujours considéré le dessin comme un élément essentiel à sa créativité. C’est la raison qui l’a principalement incitée à poursuivre ses études actuelles en design à l’Université Concordia. Au sein du programme, elle se découvre un intérêt pour l’impression, l’infographie, le design graphique et la menuiserie. Elle continue de développer son identité artistique à travers différents projets qui l’inspirent à penser différemment.

 

Après avoir vécu une grande partie de sa vie à l’étranger, Stéfanie Auger-Roy est revenue à Montréal en 2017 pour poursuivre ses études en design à l’Université Concordia. Ses inspirations proviennent des cultures étrangères et lui permettent d’incorporer ses expériences et ses valeurs dans sa création. Elle s’intéresse particulièrement aux effets du design sur la société.

 

Melissa Muggeo étudie l’art et le design à l’Université Concordia, à la suite d’un parcours mitigé en mode et commerce au CÉGEP Marie-Victorin. Elle opte pour une pratique artistique multidisciplinaire où la création devient sa forme de langage personnel. L’expérimentation et la matérialité sont les outils principaux de son processus créatif.

L’inspiration derrière cette table à thé s’articule autour des termes « mu » et « ma ». « Mu » se traduit par l’absence ou la non-existence, alors que « ma » indique l’espace ou l’intervalle.

 

Les trois designers s’intéressent aux variations subjectives du vide dans un objet, basant leur réflexion sur l’espace qu’il occupe et, paradoxalement, sur le vide qu’il crée. Le défi a été d’inverser leur processus habituel de conception, étudiant les matériaux et les formes pour que toutes les pièces de la table aient un but précis.

Favorisant l’utilisation de la table à thé au quotidien, cet exercice d’exploration des petites dimensions s’est avéré être un moyen de rassembler les gens autour d’un rituel social.