revue PERCEPTIONS - No. 01 - LE SENS

site en

construction

Sens et architecture: réflexion multidisciplinaire

Julie Bédard

Sensibilisée très jeune à des enjeux sociétaux, notamment par l’entremise d’Oprah Winfrey, Julie Bédard grandit avec le constat qu’elle devra s’impliquer activement pour changer le monde dès qu’elle aura le portefeuille et la crédibilité d’une adulte. C’est à travers un parcours scolaire multidisciplinaire, un milieu familial non-conventionnel et des expériences de vie variées qu’elle acquiert sa sensibilité face à son environnement. Son éducation alternative, musicale, scientifique, technique et anthropologique lui conférera autonomie de pensée, sensibilité et volonté de compréhension profonde des phénomènes complexes. D’un père Québécois et d’une mère Polonaise, Julie se questionne rapidement sur les concepts d’identité, de culture et d’altérité. En raison d’un intérêt marqué pour les nations autochtones, elle continuera sa réflexion académique et personnelle sur ces concepts, qui marqueront aussi sa pensée architecturale. Aujourd’hui, en pleine construction de sa crédibilité, Julie aspire encore à changer le monde.

La quête de sens implique une posture (a)  active (e) et collective (c). C’est aussi un processus de réflexion (b) rigoureux qui me rassure, me justifie et me définit (a). Par le biais de ma pratique, il est question de savoir qui je suis comme architecte pour agir avec conviction dans l’espace (a) et le temps (d) qui est le mien.

 

a. sens et authenticité

 

Au quotidien, le processus de quête de sens est valable et pertinent en raison du changement constant auquel est confronté un individu au cours de sa vie. Parcours sinueux souvent jonché d’obstacles, la vie est faite de telle sorte que l’individu est forcé d’évoluer et de visiter des postures (emplacements) physiques et mentales insoupçonnées. Il en résulte alors un besoin de se remettre en question, de se redéfinir et de se réaffirmer pour rester authentique. L’individu confronté à un déplacement physique ou mental n’est plus au même endroit, il n’a pas les mêmes relations avec son environnement de par le changement de perceptions qui s’opère, il ne reste pas le même; il se réinvente constamment.

 

b. sens en architecture

 

La prise de conscience de cette évolution résulte en une remise en question qui devient essentielle dans une perspective de survie et de conservation de son authenticité. Ce processus est inhérent à la pratique de l’architecture. Effectivement, cette dernière est questionnée par des générations d’architectes, conscients des racines culturelles et historique et des répercussions de la spatialité engendrée. Pour qui? Le peuple, la classe dirigeante, une famille, etc. Pourquoi? Pour de la propagande politique, pour assurer le contrôle, pour une éducation publique, etc. Comment répondre à ces paramètres avec science et sensibilité? Avec le développement d’un champ d’expertise en structure ayant mené à l’apparition de la profession d’ingénieur, l’architecte est forcé de se réinventer puisqu’il est bousculé dans sa pratique. Il cherche redonner sens à sa pratique. En tant qu’architecte en devenir, j’ai été sensibilisée à me questionner et à questionner la société.

 

c. sens en collectivité

 

En collectivité, ce type de réflexion est aussi essentielle puisqu’elle constitue l’espace dans lequel nous échangeons avec les autres par les relations, bonnes ou mauvaises, que nous entretenons avec eux. Qu’est-ce que ces relations impliquent dans la quête de sens? Alors que le concept de sens, pouvant être multiple au sein d’un même individu, est concevable, qu’en est-il lorsqu’il se transpose à l’échelle collective? Il devient inévitablement commun et collectif et paradoxalement complexe et pluriel. Ceci soulève la problématique de la conscience de soi et des autres en vue d’accepter les sens pluriels de tous et chacun. Pour ma part, l’acceptation de cette réalité par l’individu passe par la conscientisation aux paradoxes de l’altérité (concept de l’autre), l’authenticité/normalisation et la ressemblance/différence, ainsi que par la sensibilisation et idéalement le respect aux multiplicités des perceptions.

 

 

d. sens et temporalité(s)

 

Ces perceptions contemporaines prennent racine dans un passé historique pouvant perpétuer des pratiques et des modes de pensée archaïques. Ceci étant dit, la société contemporaine a ses propres enjeux, ses propres dynamiques sociales, mais continue souvent de les penser à travers un filtre de valeurs passées. La société n’est donc pas apte à solutionner adéquatement les problèmes actuels qu’elle vit, puisqu’elle est déphasée de son époque. La notion de sens actuel propose d’être temporellement située au moment présent, ce qui impliquerait que l’individu et la société en quête de sens se devraient de remettre en cause les motifs de leurs actions dans le contexte des enjeux contemporains. En conscience de la perception contemporaine d’événements passés, il devient intéressant de faire une réflexion sur les perceptions possibles que pourraient avoir les générations futures sur nos actions. Cet exercice de projection confronte l’individu à sa déresponsabilisation. Il incrimine l’inaction ou, à l’opposé, les actions dénuées de signification authentique.

 

e. sens et action

Je pense que pour faire face aux enjeux contemporains, nous en sommes au point où nous devons nous réinventer comme humains et comme société et prendre modèle sur le processus de remise en question proposé par la pratique de l’architecture. Pour que les générations futures soient aptes à questionner leur présent, penser leur collectivité et agir sur leur espace, la compréhension de soi et de l’autre à travers une quête de sens individuelle et collective est primordiale. Cependant, pour qu’un changement se produise, nous, acteurs contemporains, devons l’incarner à travers l’agir. C’est-à-dire devenir des protagonistes actifs de la quête de sens collective, consciente et actuelle, en nous responsabilisant face à nos jugements, à nos choix, à nos actions et à leurs répercussions. Tel devrait être l’objectif de chaque architecte professionnel et de chaque individu.